06 87 79 23 79
Valérie Péala
Psychologue clinicienne



Cabinet de Psychothérapie
Rambouillet - 78

Articles

 

Le Pardon est un acte d'amour envers soi-même qui libère son propre cœur en même temps qu'il nous libère de l'"autre".  Il ne s'agit pas de perdre notre discernement ni de cautionner ce qui a été traversé et vécu.
 

Pardonner, c'est "se faire le Don" de se libérer des entraves, des chaînes qui pèsent et assombrissent notre mental, notre coeur et notre capacité d'actions dans notre vie quotidienne.

Pardonner nous libère émotionnellement de la colère, l'amertume, le ressentiment, voire la haine, qui occupent une grande partie de notre espace intérieur tant psychique que physique.

 

Nous observons ensemble en psychothérapie que ne pas pardonner à cet "autre" ou ne pas se pardonner à soi-même, entraine des enfermements émotionnels qui créent un réel et puissant emprisonnement :  maintenir l'en-vouloir et le jugement sur la situation, sur la personne ou sur soi-même, nous maintient, en fait, constamment en lien avec...

Les images, les émotions qui y sont liées ne cessent d'être obsédantes, nous transformant en hamster pris au piège dans sa roue dans laquelle il tourne sans fin.

Alors que nous croyons être plus fort par notre refus de pardonner, alors que nous pensons dominer la situation, il n'en est rien.  Nous en devenons esclave, avec l’illusion d'une "prise de pouvoir" sur elle.

 

L'une des Voies se trouve dans notre capacité à grandir intérieurement:  discerner les espaces de chacun,  accepter de se séparer d'une situation ou personne qui empoisonne notre propre vie et à qui nous avons laissé la porte ouverte en lui disant : "fais comme chez toi !"  Nous le (la) laissons prendre place en nous, nourrir notre culpabilité et entacher notre capacité à aimer et nous aimer.

 

Nous aimer suffisamment pour se pardonner à soi-même de se juger, parfois, si sèvèrement.

 

Nous reprenons possession de notre "chez Soi" symbolique, en prenant conscience que ces chaines existent, surtout celles que nous maintenons « en » nous-mêmes.

Il est ici question de reconquérir sa liberté intérieure en prenant à nouveau contact avec sa capacité de choix à discerner ce qui nous appartient ou non et à lâcher prise.

Le ressentiment qui nous isole et nous coupe de l' ouverture de notre cœur si essentielle, peut se transformer, peu à peu en soulagement et en renaissance.

 

Valérie Péala

Psychologue, Gestalt-Thérapeute,

Mémoire Cellulaire, TIPI, NERTI

 

Voici le lien d'un échange entre Desmond tutu et le Dalaï Lama qui dépasse tous les mots qui pourraient être écrits sur le Pardon, tant la justesse et la beauté de l'intention de leur message est puissant.


Articles similaires

Les posts proposés n’auront rien de théorique. Le but, ici recherché, étant de rendre accessible un langage qui, au fil des décennies, est devenu source d’incompréhensions et d’interprétations sauvages.
Il va donc être question, bien humblement, de migrer d’un langage intellectuel parfois inintelligible à un langage du cœur basé sur une expérience de vie tout autant professionnelle que personnelle et ainsi créer une alliance avec le lecteur.
Bonne lecture à vous.
Valérie Péala

Dernières news

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.